31 мая 2011 г.

Les nouvelles technologies.


Pendant des siècles les gens ont inventé des choses pour se faciliter la vie : des voitures pour se déplacer plus vite, le téléphone pour communiquer à distance, enfin, Internet pour échanger de l’information des quatre coins du monde.  Est-ce que les nouvelles technologies aident les jeunes dans leurs études ou les rendent-elles paresseux ?

D’un côté, toutes les ressources informatiques sont à notre disposition de sorte que nous pouvons étudier le sujet abordé à fond. En revanche, l’information sur Internet n’est pas toujours juste. Prenons comme exemple le site populaire Wikipédia qui représente une encyclopédie corrigée par plusieurs personnes en différentes langues. J’ai trouvé des fautes sur Wikipédia en russe, alors que j’ai entendu dire qu’en allemand il était très bien corrigé vu que les étudiants allemands peuvent se faire évaluer en rédigeant un article sur Wikipédia sur le sujet d’examen. Je trouve que c’est un bel exemple d’échanges intellectuels : les uns partagent leurs connaissances acquises avec les autres en recevant de bonnes notes en contrepartie.

De l’autre côté, étant donné que quelqu’un a déjà mâché le travail, on n’a plus besoin de faire autant d’efforts pour atteindre le résultat. Pourtant, cela peut s’avérer un piège pour les jeunes qui viennent de commencer à accumuler leur bagage intellectuel. Au lieu de lire les magnifiques fables de La Fontaine, ils peuvent trouver sur Internet un exposé sommaire pour se préparer à une leçon.
En plus, un ordinateur est aussi un moyen de se décontracter (et de perdre du temps, d’ailleurs) avec des jeux vidéo et sur les réseaux sociaux.

Pour conclure, je suis convaincue que les nouvelles technologies sont des forces motrices du développement de l’individu de nos jours. Pourtant, il ne faut pas oublier qu’elles doivent nous aider à gagner du temps pour faire plus et pas l’inverse. C’est une perte de temps dont il nous faut avertir les jeunes car ils ne savent pas bien encore valoriser leur temps. Par ailleurs, les risques de rencontres indésirables sur Internet, qui peuvent mal tourner en réalité – n’est-ce pas un vrai danger ?   



21 мая 2011 г.

Construire et aménager.

1) Lisez ce récit:

J'ai vu le jour après quatorze mois de gestation. Quatorze mois poussiéreux et bruyants. Quatorze mois pendant lesquels aucaun retard ne m'a été éparné: intempéries fréquentes, délais de livraison des matériaux non respectés, faillite de l'entreprise... Je rongeais mon frein... Cette lenteur, surtout pendant le gros oeuvre: terrassements, fondations, découvertes innatendues en sous-sol, mise en place de la structure... Un vrau cauchemar... On s'est alors occupé de moi. Je me suis trouvé branché: eau, gaz, électricité, j'étais ficelé de toutes parts; puis l'on m'a menuisé, vitré et à partir de ce moment-là a commencé le plaisir du second oeuvre: bichonnage, pomponnage... Le jour de la réception du chantier, j'étais fin prêt: enduit, peint, carrelé, appreillé, équipé, moquetté...
Michèle Zaoui, "Tout en Un" in "Habiter, habité", revue Autrement, n 116, septembre 1990.

2) Le narrateur écrit dix ans plus tard. A l'aide des mots suivants, faites un nouveau récit.
Agrandir, retapisser, démolir, réduire, multiplier, déplacer, supprimer, rénover, aménager, restaurer, prolonger.

Après dix ans de bons et loyaux services, le propriétaire à décodé de me réaménager...
... Le vieillard à coté a été démoli, mais moi, je suis encore jeune et je n’ai besoin que de quelques réparations cosmétiques pour prolonger ma jeunesse. Heureusement, on n’avait pas besoin de déplacer mes chers habitants à qui j’étais devenu très attaché.  On a multiplié les efforts pour me restaurer dans le plus court délai.  Je voudrais supprimer les détails ennuyeux, mais il faut que vous sachiez que rénover le toit, cela n’a rien à voir avec un rendez-vous chez le coiffeur.  Là-bas, personne ne vous piétine sur la tête et votre partie supérieure est bien faite en demi-heure. 

Après ces travaux le reste était comme un beau rêve : on m’avait retapissé les corridors, on avait mis des miroirs dans le vestibule pour l’agrandir visuellement. On a aménagé l’entrée pour les personnes handicapées. Aussi, pour que je suive toutes les tendances modernes on m’a changé les fenêtres. Elles sont maintenant en PVC, cela permet de réduire le bruit de l’extérieur et de garder la chaleur, j’en ai entendu parler à la télé. Bon, si mes habitants sont d’accord, je peux le supporter.

Maintenant c’est fini, je suis beau comme avant. Je me trouve même plus joli que cet édifice en face, tout vitré, avec un toit en forme de vague. Le pauvre, il est affreux. 

Arguments pour ou contre l'énergie nucléaire.

Lisez les deux perspectives opposées. Prenez partie soit de la SFEN (Société Française d'Energie Nucléaire) soit de Greenpeace. Défendez-vous! Qulle est votre opinion personnelle sur la question?

Dans le texte on nous a proposé deux points de vue sur l’énergie nucléaire, celui de la Société Française de l’Energie Nucléaire et celui de Greenpeace. A partir de ce texte, on voit que la position de la SFEN s’appuie sur les chiffres de l’impact économique impressionnant. Ce sont des recettes budgétaires, des économies faites grâce à la non-utilisation des combustibles fossiles et un travail permanent pour 100 000 personnes. Au contraire, Greenpeace parle surtout du danger du nucléaire en général, sans proposer  des solutions argumentées au problème. Donc, j’ai choisi d’analyser le pour et le contre au sujet de l’énergie nucléaire au regard de la consommatrice ordinaire que je suis.

Les éoliennes, Pays-Bas.
D’une part, l’énergie nucléaire est inépuisable contrairement à l’énergie fossile et peut-être moins polluante à condition que les règles de sécurité soient respectées. Elle est aussi moins chère que les nouvelles technologies qui utilisent l’énergie du soleil, du vent et de la chaleur de la Terre. Ces technologies ne sont pas encore développées pour produire assez d’énergie peu chère à l’échelle du pays. Par exemple, il est difficile de capturer et de transporter l’énergie solaire. De plus, le coût de la production des panneaux solaires et des éoliens est élevé. 

Les éoliennes du XVIII-ème siècle, 
dites "moulins".
D’autre part, l’énergie nucléaire n’est pas chère tant qu’il n’y a pas d’accidents. Le prix à payer pourrait devenir trop élevé, si le coût de cette énergie comprenait des dépenses pour la santé des personnes souffrant des maladies causées par irradiation en cas d’accident. 

En conclusion, j’estime qu’aujourd’hui nous avons encore besoin de l’énergie nucléaire. Malheureusement, nous en sommes très dépendants. Pourtant je crois en avenir des énergies éoliennes, solaires et géothermiques. Cependant, en lisant récemment des articles très négatifs sur l’énergie nucléaire, surtout après l’accident au Japon, je me demande si ceux qui sèment la panique ont vraiment peur du nucléaire ou s’ils font la promotion des énergies fossiles, comme, par exemple, le pétrole ?

18 мая 2011 г.

Les voayges.

Vous devez écrire un article sur les motivations qu'ont les gens de voyager (rencontre, découverte de richesse culturelle, plaisir de flâner, ...). Rédigez votre article en utilisant des expressions de but et de l'intention variées.



Depuis l’Antiquité, les gens voyagent. A l’époque, on est allé à la recherche de nouvelles terres pour la ruée vers l’or ou afin de conquérir de nouveaux territoires. Donc, on est voyagé surtout en vue d’un enrichissement économique. Avec le temps qui passe, nous avons commencé à voyager dans le but de nous faire plaisir,  en vue d’un enrichissement culturel, d’une ouverture d’esprit. Alors que de nouvelles technologies nous permettent de plus en plus de voyager sans sortir de chez nous au moyen de photos, d’émissions spéciales à la télé, de visites virtuelles sur Internet, nous rêvons toujours d’aller quelque part et de mettre nos souliers sur le sable d’une terre inconnue. Qu’est-ce qui pousse les gens à voyager de nos jours ?


Bien qu’il y ait ceux qui voyagent pour leur travail, il en reste beaucoup qui attendent avec impatience des vacances de sorte d’aller découvrir de nouveaux pays.
Les uns partent dans l’espoir de se reposer tranquillement au bord de la mer, le plus loin possible du train-train quotidien. Les autres vont dans le dessein de rencontrer de nouveaux gens afin de parler d’autres langues et pour communiquer avec ceux qui pensent autrement. La plupart des touristes est attirée par la richesse culturelle de leur point de destination. Evidemment, c’est le moyen le plus efficace de faire connaissance avec un pays par son patrimoine historique. La renommée de la ville ou du pays joue aussi un rôle important : les amoureux vont à Paris et à Vénise, les amateurs de bière vont à Prague. On va au Pérou et au Népal dans l’espoir de conquérir les plus hauts sommets du monde.

On peut voyager individuellement ou en groupe, contempler la vie en s’enfonçant dans les ruelles de vielles villes ou suivre le plan proposé par un guide « découvrir la ville en 3 jours », prendre des milliers de photos ou se contenter des souvenirs les plus beaux qui resteront gravés dans la mémoire pour toujours.

Quels que soient le but et la motivation du voyage, l’essentiel est de découvrir quelque chose de nouveau, de prendre conscience de la diversité des cultures, des traditions, des langues et du fait que, malgré toutes les différences, nous sommes tous des êtres humains. Il ne faut pas pourtant oublier la sécurité du voyage. C’est  dommage que plusieurs destinations touristiques populaires soient fermées depuis le début de l’année. Pour celles qui restent ouvertes pour les touristes, néanmoins prenez les précautions nécessaires, soyez prudents. Mais ne vous privez jamais du plaisir de voyager de crainte de rencontrer quelque chose de nouveau !

6 мая 2011 г.

La maison de mes rêves.

Quand je pense à la maison de mes rêves, j’imagine tout de suite une villa sur la Côte d’Azur parce que je déteste le froid. Cela veut dire tout simplement que je n’ai jamais pensé sérieusement à un  endroit où je voudrais habiter. Est-ce que je préférerais un appartement dans un centre-ville, en banlieue ou une maison à la campagne ? Quelque chose de moderne ou de classique ? Qu’est-ce que j’attends de ma maison à part la chaleur de la Côte d’Azur ?

Photo d'ici.

J’ai habité toujours dans des appartements, que ce soit dans une petite ville ou dans une ville avec des millions d’habitants. J’ai adoré les lumières de la ville, les théâtres à portée de main et même le bruit des klaxons automobiles au centre-ville. A mon avis, la campagne était pour les vieillards, elle avait l’air endormi.


Colors Of The City





Vers trente ans, je suis devenue fatiguée des embouteillages du centre-ville, du bruit, de la pollution à laquelle je suis devenue allergique. J’ai quitté Moscou.
 J’habite maintenant dans un petit village près de Genève. J’ai appris à faire du  vélo à nouveau, je fais de la randonnée. Je peux constater aujourd’hui que je suis en bonne condition physique et que je suis heureuse de vivre à la campagne. J’habite quand même toujours dans un appart, mais les jardins soignés autour de maisons me plaisent de plus en plus.

Photo d'ici.


En ce qui concerne le style de la maison de mes rêves, je préférerais quelque chose de moderne, mais pas excentrique. Des maisons en bois me plaisent beaucoup, mais je pense que la pierre est plus pratique car elle a de plus hautes performances thermiques. J’adore le soleil et j’aimerais avoir de grandes fenêtres partout dans ma maison, même sur le toit. Que ce soit un comble en mansarde.  Et qu’une terrasse donne sur un jardin.  N’oublions pas une cheminée, vous vous rappelez que je suis frileuse ? ;)
Photo d'ici.
J’espère qu’il reste assez de temps pour que le Père Noël reçoive ma lettre et qu’il puisse m’offrir ce cadeau pour Noël. A vrai dire, ce qui me fait peur, c’est qu’on s’endette pour plusieurs années pour acheter une maison. Il faut bien adapter nos dépenses à nos possibilités financières. J’aimerais savoir, avant d’acheter une maison si on attend de trouver l’endroit où on veut passer la vie ? Ou si on achète la maison parce qu’il nous faut habiter quelque part, pas très loin du travail, près des commerces et du jardin d’enfants ?