9 нояб. 2010 г.

Autour du Lac Léman.

Amuse-gueule:

Le vélo-grenouille.
- Dring! Dring! Coâ! Tu me demandes quoi ?
- Tu es à vélo ou bien à grenouille?
- Je suis vélo, je suis grenouille
Je vais dans l’eau et je me mouille.
- Et tu fais quoi? 
-Dring! Dring! Coâ! 


Dima avait l’idée d’aller en vélo autour du Lac Léman depuis longtemps. Mais moi, je n’ai pas attendu que ça arriverait un jour d’été. Comme toujours un jour « J » était un vendredi. Anton et Dima ont établi un itinéraire, trouvé la place de camping et même trouvé la tente en l’empruntant à Micha, qui est un touriste et un cycliste réputé. Avec la tente, nous avons reçu de Micha de très drôle équipements pour installer sur le vélo. Cet équipement s’appelle « le pantalon » parce qu’il faut le mettre sur la roue arrière du vélo comme un pantalon.

Seulement un détail n’était pas certain – on n’a pas reçu la confirmation de réservation de place en camping. Mais c’était seulement un détail pour le moment. Le voyage s’était passé comme prévu. Nous nous sommes arrêtés à Nyon pour prendre des photos. Ensuite, à Rolle pour manger quelques choses en étant entouré de raretés automobiles du marché aux puces. A Morges nous nous sommes baignés au Lac quand tout à coup la jeune femme s’est rapprochée de nous en nous demandant si nous parlions russe. Il s’est trouvé qu’elle fait ses études à l’Université de Genève et maintenant elle fait sa thèse en russe parce que c’était la langue maternelle de sa mère et elle l’a choisie pour ses études. Son sujet de thèse porte sur la poésie russe pour les enfants de début de XXe. Elle nous a demandé de vérifier son œuvre et on a passé beaucoup de temps à la recherche d’erreurs. Mais nous ne pouvions pas passer autant de temps là-dessus parce que l’arrêt à Morges était la moitié de notre voyage.

A Lausanne le triathlon a eu lieu ce jour-là. Quand tout à coup nous avons perdu Anton dans la foule, je croyais qu’il avait décidé de participer à la compétition. Mais heureusement nous avons retrouvé Anton et nous avons dîné tous ensemble. Après Lausanne nous avons rêvé d’atteindre notre camping le plus vite possible parce que la réservation pouvait-être annulée après sept heures du soir. Nous avons réussi à venir dix minutes avant le sept heures, en même temps que le groupe des trois touristes, chacun avec sa tente derrière le dos. Ils ont demandé de place, mais la gardienne leur a dit qu’il n’y avait rien. Alors je lui ai dit que nous avons fait la réservation par e-mail, mais la gardienne nous a répondu que le responsable des réservations par e-mail était parti en vacances et il n’y avait pas de place pour nous non plus. Voilà, nous avons compris pourquoi nous n’avons pas reçu la confirmation. Mais nous avions de la chance – les places ont été retrouvés pour tous les voyageurs.
 
Montreux, la statue de Freddie Mercury.

Il semblait très romantique de dormir à la belle étoile dans la tente, mais au lendemain nous avions tous changé d’avis parce que ce n’était pas confortable. Pour cette raison nous nous sommes réveillés très tôt le dimanche matin. Et aussi pour ça nous avions beaucoup de temps pour rentrer à Genève par le côté français du lac. C’est pourquoi nous nous sommes perdus dans les pistes cyclables en rentrant.

Il faisait très chaud ce dimanche-là. Mes compagnons m’ont assuré que nous ferions provision de l’eau à Evian, la fameuse source d’eau minérale. Mais ce n’est pas arrivé et nous avons soifs en quelques heures jusqu’au premier magasin ouvert sur le long du bord de la route. L’après-midi nous nous sommes arrêtés pour manger quelques choses. Il y avait beaucoup de voitures garées près de la forêt. Dima est allé voir ce qui se passait. C’était un mariage et Dima a reçu une invitation pour boire quelques choses. En effet, ce week-end-là nous avons rencontré beaucoup de jeunes mariés.

A Genève tous les gens se sont promenés au quai en faisant du patin à roulette, du vélo et du jogging. Nous nous sommes sentis de véritables sportifs avec le « pantalon » sur le vélo de Dima, parce que nous avions déjà fait du vélo pendant deux jours autour du Lac Léman. Le tour était prévu de faire 165 km, mais était en réalité plus grand. J’ai été fière de moi toute la semaine suivante.


UZNVDUMUNKJA