9 нояб. 2010 г.

Autour du Lac Léman.

Amuse-gueule:

Le vélo-grenouille.
- Dring! Dring! Coâ! Tu me demandes quoi ?
- Tu es à vélo ou bien à grenouille?
- Je suis vélo, je suis grenouille
Je vais dans l’eau et je me mouille.
- Et tu fais quoi? 
-Dring! Dring! Coâ! 


Dima avait l’idée d’aller en vélo autour du Lac Léman depuis longtemps. Mais moi, je n’ai pas attendu que ça arriverait un jour d’été. Comme toujours un jour « J » était un vendredi. Anton et Dima ont établi un itinéraire, trouvé la place de camping et même trouvé la tente en l’empruntant à Micha, qui est un touriste et un cycliste réputé. Avec la tente, nous avons reçu de Micha de très drôle équipements pour installer sur le vélo. Cet équipement s’appelle « le pantalon » parce qu’il faut le mettre sur la roue arrière du vélo comme un pantalon.

Seulement un détail n’était pas certain – on n’a pas reçu la confirmation de réservation de place en camping. Mais c’était seulement un détail pour le moment. Le voyage s’était passé comme prévu. Nous nous sommes arrêtés à Nyon pour prendre des photos. Ensuite, à Rolle pour manger quelques choses en étant entouré de raretés automobiles du marché aux puces. A Morges nous nous sommes baignés au Lac quand tout à coup la jeune femme s’est rapprochée de nous en nous demandant si nous parlions russe. Il s’est trouvé qu’elle fait ses études à l’Université de Genève et maintenant elle fait sa thèse en russe parce que c’était la langue maternelle de sa mère et elle l’a choisie pour ses études. Son sujet de thèse porte sur la poésie russe pour les enfants de début de XXe. Elle nous a demandé de vérifier son œuvre et on a passé beaucoup de temps à la recherche d’erreurs. Mais nous ne pouvions pas passer autant de temps là-dessus parce que l’arrêt à Morges était la moitié de notre voyage.

A Lausanne le triathlon a eu lieu ce jour-là. Quand tout à coup nous avons perdu Anton dans la foule, je croyais qu’il avait décidé de participer à la compétition. Mais heureusement nous avons retrouvé Anton et nous avons dîné tous ensemble. Après Lausanne nous avons rêvé d’atteindre notre camping le plus vite possible parce que la réservation pouvait-être annulée après sept heures du soir. Nous avons réussi à venir dix minutes avant le sept heures, en même temps que le groupe des trois touristes, chacun avec sa tente derrière le dos. Ils ont demandé de place, mais la gardienne leur a dit qu’il n’y avait rien. Alors je lui ai dit que nous avons fait la réservation par e-mail, mais la gardienne nous a répondu que le responsable des réservations par e-mail était parti en vacances et il n’y avait pas de place pour nous non plus. Voilà, nous avons compris pourquoi nous n’avons pas reçu la confirmation. Mais nous avions de la chance – les places ont été retrouvés pour tous les voyageurs.
 
Montreux, la statue de Freddie Mercury.

Il semblait très romantique de dormir à la belle étoile dans la tente, mais au lendemain nous avions tous changé d’avis parce que ce n’était pas confortable. Pour cette raison nous nous sommes réveillés très tôt le dimanche matin. Et aussi pour ça nous avions beaucoup de temps pour rentrer à Genève par le côté français du lac. C’est pourquoi nous nous sommes perdus dans les pistes cyclables en rentrant.

Il faisait très chaud ce dimanche-là. Mes compagnons m’ont assuré que nous ferions provision de l’eau à Evian, la fameuse source d’eau minérale. Mais ce n’est pas arrivé et nous avons soifs en quelques heures jusqu’au premier magasin ouvert sur le long du bord de la route. L’après-midi nous nous sommes arrêtés pour manger quelques choses. Il y avait beaucoup de voitures garées près de la forêt. Dima est allé voir ce qui se passait. C’était un mariage et Dima a reçu une invitation pour boire quelques choses. En effet, ce week-end-là nous avons rencontré beaucoup de jeunes mariés.

A Genève tous les gens se sont promenés au quai en faisant du patin à roulette, du vélo et du jogging. Nous nous sommes sentis de véritables sportifs avec le « pantalon » sur le vélo de Dima, parce que nous avions déjà fait du vélo pendant deux jours autour du Lac Léman. Le tour était prévu de faire 165 km, mais était en réalité plus grand. J’ai été fière de moi toute la semaine suivante.


UZNVDUMUNKJA

16 окт. 2010 г.

Le temps de la rentrée.

Voici déjà le temps de la rentrée. A la réunion au club des Cernoises tout le monde pose la question: « Comment tes vacances se sont-elles passées ? »
Pendant mes vacances j’ai voyagé, j’ai découvert quelque chose de nouveau, j’ai survécu au cataclysme climatique (ou politique, comme on dirait en Russie) et j’ai essayé de ne pas oublier le français.

Premièrement, je me suis mis à lire « Le petit Prince » de Saint-Exupéry en français. C’est un livre philosophique. Quand j’étais enfant, je n’avais pas beaucoup compris. Maintenant ce livre m’a poussé à réfléchir sur les phrases aussi simples que profondes : « Tout le monde n’a pas eu un ami », « …on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux ».
Puis quelqu’un a répondu à ma petite annonce à propos d’échanges linguistiques. C’était un homme dont la fille de 14 ans voulait essayer d’apprendre le russe. Je me suis souvenue qu’un jour j’avais acheté un livre « Le russe tout de suite » sur un marché aux puces. Il a attiré mon attention à cause d’un drôle de dessin sur la couverture – un cosaque volant au-dessus des coupoles d’une église orthodoxe. Alors, je suis devenue enseignante de russe pour une semaine. Côté français, c’était souvent le père de la fillette qui me faisait la conversation. Les week-ends il faisait beau et j’en profitais pour faire des randonnées.

Puis nous sommes allés en Russie. J’ai entendu parler qu’il faisait très chaud là-bas. Mais c’était difficile d’imaginer à quel point c’était dur dans une grande ville comme Moscou. La nuit je suis descendue du lit et je  dormais au ras du sol pendant une demi-heure avant que je n’aie les bras engourdis. Puis le vent a soufflé et la fumée est venue avec lui. C’était encore pire. L’image de Poutine éteignant l’incendie en hélicoptère a provoqué le mécontentement. Les volontaires réunis par livejournal  faisaient plus que le gouvernement.

Ce sont mes souvenirs de cet été – parfois bons, parfois mauvais. On dit que nous sommes prêts à travailler quand nous sommes fatigués de nous reposer. Est-ce que c’est vrai ? Moi, je suis reposée et j’en avais marre.     

15 авг. 2010 г.

Le voayge virtuel en Russie.

La Russie - c'est un pays immense à l'Est de l'Europe. Que connaît-on de ce pays à part Poutine et la matriochka? Voici un peu d'histoire en images pour ceux qui viennent d'apprendre les capitales des pays de l'Europe à l'ècole.;-)

La capitale de la Russie est Moscou. C'est une grande ville avec à peu près 12 millions d'habitants, presque deux fois plus qu'en Suisse.
Sur la Place Rouge,qu'on appelle "le coeur de Moscou", il y a la Cathédrale de Saint-Basile.
Ces coupoles multicolores sont très remarquables parce que, normalement, les coupoles d'églises orthodoxes (l'orthodoxie est la religion russe) sont dorées.

Près de cette cathédrale il y a un monument qui représente les deux hommes qui ont inventé l'alphabet russe, qui complique bien la vie des touristes étrangers.

Le Kremlin - c'est un endroit où on fait de la politique, c'est ennuyant. Mais aussi on peut regarder la collection des armes et des diamants au musée du Kremlin.





Si on veut donner un rendez-vous à quelqu'un au centre de Moscou, on dirait "près de la Pouchkine".

ça veur dire "près du monument à Pouchkine, un poète russe".
Il habitait le 19-ème siècle, il a été tué lors d'un duel à l'age de 38 ans, mais on lit encore les contes et les poèmes qu'il avait écrits.


Quand on dit "l'Université" on parle de l'Université de Lomonossov. Lomonossov est le nom d'un de ses fondateurs. C'était un fils de pêcheur qui était venu à Moscou faire ses études au 18-ème siècle. Il était venu de loin, il avait dû marcher pendant deux semaines.

Quand Lomonossov était devenu un scientifiqie célèbre il a proposé la fondation d'une université.

L'université a été fondée un 25 janvier, le jour de Sainte Tatyana. Sainte Tatyana est devenue une patronnesse de tous les étudiants. Je m'appelle Tatyana aussi, voilà pourquoi je contunue toujours mes études.:-)
Depuis la colline où se trouve le bâtiment de l'université on peut voir toute la ville.


Mais Moscou n'était pas toujours la capitale de la Russie.

Un jour le tsar Piotre 1-er (s'il habitait en France on l'aurait appelé le roi Pierre 1-er) avait visité Amsterdam, la capitale des Pays-Bas. Il a tellement été impressionné par cette ville dans laquelle il y a beaucoup de canaux, qu'en rentrant chez lui, en Russie, il a décidé de construire une nouvelle ville sur la rivière Neva, près de la mer Baltique.

Cette ville était devenue la capitale de la Russie, elle était nommée Saint-Pétersbourg en l'honneur de Piotre 1-er.
On l'appelle aussi "Piter" en langue familière.
Neva est un fleuve navigable et pendant la nuit on ouvre les ponts pour que les navires puissent passer.

C'est inoubliable. En été on peut se balader toute la nuit sur les quais de Neva en regardant les ponts ouvrables. D'ailleurs, Piter est une ville nordique et en été les nuits sont blanches, ça veut dire que la nuit on peut voir clairement comme dans la journée.

La forteresse de Pierre-et-Paul (à gauche) est l'un des symboles de la ville.


Un autre symbole - un monument représentant un petit oiseau. On l'appelle "Tchijik-pijik", il est populaire grâce à une chanson humouristique.
Si on rêve de quelque chose et si on réussit à mettre une pièce de monnaie sur un monument, notre rêve sera réalisé. Il n'est pas facile de viser le monument parce qu'il se situe au bord de la rivière et il faut se pencher sur celui-ci depuis un quai.

J'espère que ce petit voyage virtuel fera plaisir à quelqu'un qui vient de commencer à s'intéresser à la culture russe et à l'histoire de la Russie.

3 июл. 2010 г.

Les trous noirs, c'est dangereux ou pas...

Les discussions autour du LHC sont toujours vivantes: l'expérience la plus remarquable du monde, la plus chère, la plus dangereuse...

En 2008 deux scientifiques américains ont accusé le CERN devant le Cour de justice de recherches dangereuses qui peuvent créer un trou noir. Cet objet absorbant la lumière peut faire disparaître la Terre.
Est-ce que vous étiez influencé par cette information?

Les images diffusées sur Internet étaient très convaincantes. Tout le monde s'est intéressé à l'astrophysique. Le champ gravitationnel d'un trou noir est tellement puissant qu'il avale tout ce qui passe à sa portée. On dit que la puissance du LHC est suffisante pour créer des mini-trous noirs.

Le scientifique britannique Stephen Hawking rajoute une nuance importante - la taille de trou noir. Ces recherches l'ont amené à un résultat étonnant - les trous noirs peuvent s'évaporer! Les mini-trous noirs s'évaporent tout de suite, leur espérance de vie est de moins d'une seconde.

Alors, les trous noirs ne sont pas plus dangereux que les autres facteurs qui sont présents dans les grandes recherches. On se pose des questions. Est-ce que c'était un battage de plus autour du CERN fait pour attirer l'attention? Ou pour cacher le vrai "trou noir" - les recherches coûteuses pour lesquelles nous avons gaspillé l'argent?

4 июн. 2010 г.

Mes études françaises 2. (au-pair, l'année précédante)

Comme je l’ai déjà dit je suis devenue une fille-au-pair pour avoir la possibilité de commencer à parler français. C’était une très bonne expérience pour moi. Car j’ai appris à faire une conversation avec des enfants.

C’est une histoire classique. Nous avons commencé comme une baby-sitter et une petite fille et nous sommes devenues de bonnes amies enfin.

Quand je partais en Russie, elle m’a fait un dessin: nous faisons du vélo sur la route. Elle a même dessiné un marquage de la route et deux maisons – chacune de son coté. Une maison est devenue à l’envers. Elle m’a fait des yeux bleus – je sais, elle n’a pas le feutre gris.


Elle m’a dit que, peut-être, elle ne savait pas très bien dessiner quelque chose, mais quand même elle l'avait fait elle-même. C’était le meilleur dessin que j’ai jamais vu.

Quand j’ai tourné la page, j’ai vu: «J’espère de te revoir bientôt, Tanya» et 37 points d’exclamations.

Je sais que cette petite fille va lire une histoire de princesse que je lui ai offert avec des larmes aux yeux. Je sais qu’elle a besoin de quelqu’un qui pourrait la protéger des blagues de ses grands frères. Et que d’abord elle va appeler sa nouvelle baby-sitter ‘Tanya’.

Tu me manqueras aussi, Alicé!

29 мая 2010 г.

Les devoirs.

A partir des photos, décrivez les sentiments des personnages et imaginez la situation en quelques lignes:




1. Elle s'est séparée de son copain. Elle regarde un couple amoureux et elle est triste de s'être disputée avec son copain. Elle aimerait que ce soit eux assis sur le banc et qu'il l'embrasse.






2. Elle vient de voir sa copine en train de parler vivement avec un vieillard sympa d'une maison à côté. Elle est mécontante que cette chipie le prenne par la main.












3. Il vient de reçevoir une mauvaise nouvelle. Sa voiture bien-aimée a été brulée dans un quartier ouvrier de Paris. Il pense qu'il est impossible que cela lui arrive. Il est choqué qu'on ne puisse pas la réparer.

21 мая 2010 г.

Lucerne.

Un jour Sacha a appelé Dima et lui a dit qu’il voudrait aller n’importe où le week-end suivant. C’était vendredi soir.
Le quatrième participant de cette aventure était Anton. C’était lui, qui a offert d’aller sur Côte d’Azur et de pique-niquer sur tous les parkings sur la route, ou d’aller n’importe où, mais toujours pique-niquer. Sacha n’a pas voulu passer beaucoup de temps au volant, sur le pique-nique ou sur la plage et nous avons décidé d’aller voyager en Suisse. Nous avons choisi Lucerne pour dimanche parce que le temps ne devait pas être beau samedi.
A Lucerne nous avons vu un très joli pont en bois qui traverse la rivière en diagonale. Ensuite c’était une statue de lion dont Mark Twain avait dit que c’était la plus triste statue du monde. C’est le lion mourant qui incarne les soldats suisses qui ont été assasinés aux Tuileries défendant le roi pendant la révolution française.
Après ce lion triste nous avons décidé d’aller chercher les restes des anciennes tours. Avec le GPS et beaucoup de chance nous nous sommes promenés seulement pendant une heure à la recherche des tours. Après toutes nos balades nous avons retrouvé le groupe touristique guidé en russe. Tous ces gens sont venus d’Allemagne en bus. C’était surprenant de retrouver les gens qui habitent en Allemagne, qui parlent russe et qui voyagent en Suisse. Alors, nous avons réussi à connaître quelques choses intéressantes de Lucerne de leur guide.
Ce jour-là nous n’avons pas pique-niqué et Anton continue à rêver de saucisses en attendant le week-end suivant.

12 мая 2010 г.

Mes études françaises (l'année dernière).

Après avoir habité une année en Suisse et en France voisine, au final j’ai pris une décision héroïque : c’est d’apprendre le français.

Je n’utilise pas l’ascenseur parce que je crains rencontrer des voisins qui peuvent rajouter quelques mots après le simple «bonjour». Je peux leur répondre « bonjour», mais c’est la fin de la conversation pour moi.

En effet, ce n’est pas vrai – je n’utilise pas l’ascenseur pour être en bonne santé. Mais avec la conversation c’est toujours le même problème.

Alors j’ai choisi des études difficiles. Je suis devenue la fille-au-pair. ça veut dire que je dois habiter chez la famille d’accueil, amener les enfants à l’école et les récupérer pour être entourée pendant toute la journée de petits francophones. Les premiers mots que j’ai appris étaient : «moche», «stupide» et «bête». Mais ça ne veut pas dire qu’ils étaient franchement stupides.

Ma protégée s’appelle Alicé. Elle a 7 ans et elle est très sage pour une enfant de son âge. Je me rappelle la première fois qu’elle m’a invitée à faire du trampoline. Elle m’a demandé d’enlever mes lunettes parce que je pourrais les casser en sautant et des éclats de mes lunettes pourraient déchirer le trampoline… Voilà.

Quand j’ai raconté cette histoire à mon ami, il a commencé à rigoler en disant que, si je me cassais la jambe où le bras, des éclats de mes os pourraient aussi casser le jouet précieux.

Les enfants sont cruels parfois bien sûr, comme dans mon film bien aimé « Le jouet » avec Pierre Richard. Mais, en tout cas, ils sont toujours mieux que les adultes – ils sont plus ouverts, plus honnêtes et tellement naïfs!

2 мая 2010 г.

Une histoire de mon enfance.

Je n’allais jamais au jardin d’enfants. Tous les meilleurs souvenirs d’enfance de Dima proviennent de jardin d’enfants, ceux qui viennent de moi – non. Ma grand-mère était retraitée à cette période et pouvait me surveiller. J’avais beaucoup d’amis, qui, eux non plus, n’allaient pas au jardin d’enfants.
Mais tout à coup tout a changé: mes amis avaient déjà 7 ans et ils allaient à l’école. Moi, je n’en avais que 6 et je restais toute seule. Ma meilleure amie Yulka avait 5 ans, mais elle a déménagé parce que ses parents venaient d’Allemagne et elle ne devait plus habiter chez sa grand-mère.
Mes amis, venant de l’école, faisaient leurs devoirs et personne ne sortait dehors – ils avaient beaucoup de choses plus importantes à faire. Alors, j’ai commencé à penser d’aller au jardin d’enfants pour trouver de nouveaux amis. Mais quand j’ai appris qu’il fallait se réveiller chaque jour à 7 heures du matin, j’ai changé d’avis.
Un jour d’été dernier avant l’école ma mère est venue de la réunion et m’a dit que je devrais m’entraîner à écrire des lettres en majuscules. Tout le monde avait déjà appris à lire et à écrire avant l’école, mais écrire des lettres en majuscules pour avoir une belle écriture – c’était une très bonne idée. Avec l’enthousiasme j’ai commencé – il fallait écrire deux pages de chaque lettre. Parfois quand j’étais fatiguée, j’allais à la fenêtre pour regarder dehors. Je voyais mes amis, ils jouaient, parce que c’étaient les vacances, mais je n’avais pas d’envie d’aller jouer avec eux. Cette fois c’était moi, qui avait beaucoup de choses à faire.
Ma mère est rentrée à la maison ce soir-là, elle a aperçu deux cahiers remplies de lettres en majuscules et m’a dit qu’il ne fallait écrire que deux lignes de chaque lettre. J’étais un peu déçue, parce que j’avais fait le travail inutile. Il s’est trouvé que les devoirs n’étaient pas très difficiles.
Mes amis d’enfance étaient déjà des élèves de deuxième année à l’école quand j’ai commencé mes études. J’ai trouvé de nouveaux amis dans ma classe, et je n’ai pas réussi à avoir une belle écriture.